Téléthon 2007 : vers un désengagement de l'Etat ?

Publié le par Adrien

Ce week-end se tient la 21ème édition du Téléthon, diffusé par France télévisions. Ce marathon télévisé est destiné à financer les recherches contre les maladies rares.

Cette édition compte relever le "défi de transformer les essais médicaux en succès thérapeutiques", déclarait récemment Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'Association française contre les myopathies (AFM).

7.000 maladies rares, dont 80% sont d'origine génétique, affectent environ 4 millions de personnes en France. Une maladie est dite "rare" lorsqu'elle touche moins d'une personne sur 2.000.

La polémique qui avait agité l'édition 2006 semble s'être calmée. Une frange de l'église catholique s'était alors insurgée contre la recherche sur les cellules souches, faisant valoir que l'embryon humain ne pouvait être utilisé comme matériau de laboratoire.

Ces critiques n'avaient cependant pas pesé sur le montant des dons, puisque l'AFM avait récolté 106,7 millions d'euros, soit 2,5 millions de plus que lors de l'édition 2006.

"Les essais sur l'homme sont beaucoup plus coûteux que ceux sur les animaux et ils sont pluriannuels. Les labos et les équipes que l'on soutient demandent donc des moyens plus importants" indique Laurence Tiennot-Herment.
 
L'AFM s'inquiète d'un éventuel désengagement des pouvoirs publics dans la recherche sur les maladies rares. Dans le cadre d'un appel d'offres de l'Agence nationale de la recherche (ANR), la recherche sur ces maladies se trouve en effet absorbée dans un appel concernant aussi les maladies fréquentes. L'Association s'élève donc contre "une dilution" de ces maladies. Et le financement du programme hospitalier de recherche clinique dédié aux maladies rares est diminué de moitié, selon l'AFM.

 Pour faire un don à l’AFM via le Téléthon, composez le 3637 par téléphone.

Sources :
www.france2.fr
www.afm-france.org
www.afp.com

Publié dans Myopathie

Commenter cet article