Essai PHARE de l’Institut National du Cancer

Publié le par Delphine

 
autre-regard.gif   Par une étude clinique, il a été montré que le Herceptin®, médicament traitant la tumeur du sein, associé avec la chimiothérapie diminuent le risque de rechute chez les patientes ayant cette maladie.
    Ce traitement a reçu en juin 2006 une autorisation de mise sur le marché dans cette indication sur la base des résultats d’une grande étude internationale, dite HERA.
Cette étude a prouvé qu’un traitement par Herceptin® pendant un an apporte un bénéfice majeur pour les femmes traitées en diminuant de moitié le risque de rechute de la maladie.
Cette étude est toujours en cours et comporte également une modalité de traitement par Herceptin pendant 2 ans.

Il est connu par ailleurs que le traitement par Herceptin® est associé à un risque accru d’insuffisance cardiaque.
 La durée optimale de traitement n’est pas à ce jour connue.
 
Une étude récente a montré qu’une exposition plus brève permettait de diminuer le risque de rechute dans les mêmes proportions. 
La chimiothérapie utilisée dans le cadre de cette étude n’est pas celle recommandée en France actuellement, ce qui mène l’institut national du Cancer à étudier une durée de 6 mois par rapport à 12 mois. 

Publié dans Cancer

Commenter cet article