Hyponatrémie : un test clinique pour un nouveau remède

Publié le par Adrien

cardiokine.JPG

Biogen-Idec.jpg






Biogen Idec et Cardiokine Inc. ont annoncé le 14 février dernier, le début d'une étude multicentre de Phase III en double aveugle, contrôlée par placebo portant sur le Lixivaptan pour traiter les patients atteints de défaillance cardiaque congestive et souffrant d'hyponatrémie, un désordre électrolytique défini par une faible concentration en sodium dans le plasma sanguin. Cet essai comparera le traitement à base de Lixivaptan à celui par placebo auprès d'environ 650 patients aux Etats-Unis et en Europe.

Lors des études cliniques précédentes, les patients traités au Lixivaptan ont montré une amélioration de la concentration de sodium dans le plasma sanguin, une diminution du poids du corps et une augmentation du volume urinaire. Le profil de sécurité de ce médicament encourage la poursuite de son développement.

L'hyponatrémie est fréquente chez les patients hospitalisés pour une détérioration de la fonction cardiaque. L'hyponatrémie peut se produire de manière isolée, cependant il s'agit la plupart du temps de la complication d'une autre maladie, notamment de défaillances cardiaques. Au moins un quart des patients atteints de défaillance cardiaque en sont victimes. De récentes études ont montré qu'une faible concentration de sodium plasmatique permet de prévoir la détérioration de l'état des patients atteints de défaillance cardiaque. L'hyponatrémie peut également être constatée chez des patients souffrant d'une cirrhose ou du syndrome de la sécrétion d'hormone antidiurétique inappropriée (SIADH).

Dans le cadre de cette collaboration, Biogen Idec et Cardiokine prévoient de développer conjointement le Lixivaptan. Biogen Idec sera responsable de sa commercialisation au plan mondial et Cardiokine assurera sa co-promotion aux Etats-Unis.

Source : http://www.biogenidec.fr http://www.cardiokine.com www.informationhospitaliere.com

Publié dans Cardio-vasculaire

Commenter cet article